InnovaudConnect - Art & Tech TIC

Si l’innovation influence de plus en plus la création artistique, les nouvelles technologies ouvrent aussi de nouvelles perspectives en facilitant l’accès à l’art et en le valorisant de manière inédite auprès d’un public toujours plus connecté.

Conscient du potentiel de l’Art Tech (technologies appliquées à l’art), Innovaud a organisé le 12 décembre 2016 au Musée de l'Elysée un Innovaud Connect dédié à cette thématique, source d'opportunités pour nos acteurs. Une trentaine de professionnels et de représentants d’institutions actives dans le domaine de l’art dans le Canton de Vaud ont répondu présents à l'invitation. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment des représentants du Mudac, du Musée Cantonal des Beaux-Arts, de l’ecal ou de l’EPFL qui vient de lancer en novembre l’ArtLab, un vaste espace public au carrefour de la science et des arts.

Patrick Barbey, directeur d’Innovaud a lancé cet événement très attendu. Après une brève introduction, il a donné la parole à notre hôte du jour, le Musée de l’Elysée et sa directrice, Tatyana Franck. Grâce à cette présentation, nos invités ont pu en savoir davantage sur ce lieu culturel emblématique et sa riche histoire avant de découvrir trois projets Art Tech décrits par Manuel Sigrist, chargé de projets webs et nouveaux : photobooks Elysée, plateforme 10 numérique et New Media Lab.

Photobooks Elysée

Il y a deux ans, le Musée de l’Elysée s’est lancé dans un ambitieux projet de numérisation de sa bibliothèque. Sur 20’000 ouvrages de photographie, 2’000 ont été digitalisés, page par page, et indexés. Mené en collaboration avec le Laboratoire des humanités digitales de l’EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne), le projet de bibliothèque numérique passe un nouveau cap et devient accessible en ligne. En appliquant la logique du Big Data aux livres de photographie, le Musée de l’Elysée entend ouvrir de nouvelles perspectives de recherche et d’accessibilité. photobookselysee.ch (en ligne prochainement)

Plateforme10 numérique

Le Musée de l’Elysée, le mcb-a - Musée cantonal des Beaux-arts et le mudac – musée de design et d’arts appliqués contemporains - explorent ensemble les techniques de dématérialisation de leurs patrimoines à des fins de préservation et de valorisation. Grâce au fonds de soutien Engagement Migros, les trois musées de Plateforme10 vont présenter en 2017 une série d’œuvres numérisées en « haute qualité » par la startup Artmyn issue du Laboratoire de communications audiovisuelles (LCAV) de l’EPFL. Les premiers résultats sont déjà visibles sur le site du Musée de l’Elysée ( http://www.elysee.ch/collections-et-bibliotheque/numerisation/numerisation-artmyn/), ainsi que sur le site d’Artmyn. 

New Media Lab

Le Musée de l’Elysée travaille en ce moment à la création d’un nouveau media lab. Ce programme vise à permettre au musée de mieux appréhender les mutations de la photographie à l’ère post-digitale, et de se positionner face aux défis de la transition digitale. Le projet doit également servir à prototyper le futur espace multimédia du Musée de l’Elysée à Plateforme10.

ArtMyn

Après cette première partie déjà fort intéressante, quatre entreprises ont été invitées à présenter leurs projets Art Tech. La première en lice était ArtMyn. Déterminée à faire redécouvrir l’art, la startup lausannoise issue du Laboratoire de communications audiovisuelles (LCAV) de l’EPFL, dirigé par le professeur Martin Vetterli (nouveau président de l'EPFL), a mis au point une technologie de numérisation 3D d’une qualité inédite en reproduisant la matière de l’œuvre d’art. Les répliques numériques peuvent être explorées comme si l’original était entre les mains de l’utilisateur. La jeune entreprise, qui a le vent en poupe, compte parmi ses partenaires La Fondation Martin Bodmer, l’ArtLab de l’EPFL, le Musée de l’Elysée, le Musée Jenisch à Vevey, le Musée Cantonal des Beaux-Arts et Koller à Zurich. 

INculture

Le second projet présenté lors de la soirée facilite l’accès à la culture. Fruit de la rencontre de créatifs pragmatiques, la société INculture représentée par Julien Goumaz et Yannick Iseli propose le Cultural Network, un guide numérique multimédia et une plateforme de promotion mise gracieusement à disposition des producteurs de culture, au sens large, et du public. La solution consiste en une application mobile et un site web, destinés aux consommateurs de culture qui peuvent ainsi s’informer en temps réel. Un backoffice web permet aux producteurs de culture d'alimenter facilement le guide. 

Atracsys

La scale-up vaudoise Atracsys met le meilleur de l’interactivité au service de la découverte des musées. Avec sa table tactile et interactive (« multi-touch ») à reconnaissance d’objets, en démonstration lors de l’événement, la spin-off de l’EPFL, basée à Puidoux, ouvre la porte des musées du futur en proposant des outils pédagogiques innovants, à la fois efficaces, attrayants et faciles à manier. 

Teleport

La dernière société à se présenter était Teleport. La société lausannoise réinvente littéralement la vidéo qui s'enrichit en contenus et devient interactive. Cette technologie permet de proposer des applications telles que des vidéos éducatives ou des visites virtuelles d’expositions offrant plus de liberté aux utilisateurs. Soutenue depuis juillet 2016 par la Fondation pour l’Innovation Technologique (FIT), Teleport se prépare à commercialiser sa solution sur le marché américain. 

Au terme de cet Innovaud Connect une nouvelle fois passionnant, les participants ont pu tisser des liens professionnels lors d'un apéritif-dînatoire convivial. Ce fut l'opportunité de constater la dynamique prometteuse, naissant des synergies existant entre l’art et l’innovation.

Rédigé par Eugène Schön