Eye Health

Au cours des 30 dernières années, la proportion de personnes ayant une déficience visuelle et une cécité a diminué dans le monde entier. Cependant, on estime que la croissance démographique triplera le nombre de personnes malvoyantes. D'ici 2050, il pourrait y avoir 115 millions d'aveugles, déjà 38,5 millions en 2020.

De même, le vieillissement de la population, l'augmentation de l'incidence et de la prévalence d'allergies, l'exposition accrue aux écrans numériques, la pollution, les maladies liées au mode de vie et les effets secondaires des médicaments courants conduisent à un plus grand nombre de cas diagnostiqués de sécheresse oculaire, d'allergies oculaires et de dégénérescence maculaire liée au vieillissement.

Les nouvelles avancées technologiques en biologie moléculaire et cellulaire, cellules souches, intelligence artificielle, matériaux biocompatibles, optique ou électronique pourraient permettre de mieux comprendre, diagnostiquer et traiter les maladies oculaires.

Pour répondre à ces questions, Innovaud a organisé une conférence Connect le 24 septembre 2019 à la Fondation Asile des Aveugles - Hôpital Ophtalmique Jules-Gonin à Lausanne. Une occasion unique pour les acteurs locaux dans le domaine de la santé des yeux et de l’ophtalmologie, de se rencontrer et de nouer des relations.

Les 25 participants ont pu entendre 3 présentations. Thomas J. Wolfensberger, directeur médical et chef du service d'ophtalmologie de l'Hôpital Jules Gonin, a ouvert la cérémonie. Il a présenté les dernières avancées en matière de développement d'une lentille intraoculaire permettant d'élargir l'angle visuel de 2 fois par rapport aux implants existants. Une telle amélioration pourrait permettre aux aveugles de mieux appréhender leur environnement. Cette recherche a été réalisée en collaboration avec l'EPFL et a été publiée dans la prestigieuse revue Nature Com.

Puis, Marta Gehring, stratège en innovation et en développement d’affaires, et experte de l’industrie, a donné un aperçu de l'industrie de l’ophtalmologie. Elle a souligné l'importante croissance du marché, grâce à la fois aux médicaments prescrits et aux médicaments « en vente libre ». En outre, elle a donné des indications sur les principaux centres  leaders d’opinion en ophtalmologie.

Enfin, le Dr Adan Villamarin, COO de Rheon Medical, une spin-off de l'EPFL, a clôturé cet Innovaud Connect en présentant EyeWatch, le premier dispositif de drainage ajustable au monde pour le traitement du glaucome. Les résultats chez les patients sont très encourageants car ils permettent de stabiliser la pression intraoculaire sur une période prolongée.

Un écosystème important pour la santé des yeux

Le canton de Vaud et ses environs constituent une région privilégiée pour le développement d’innovations en matière de santé oculaire et d’ophtalmologie. La région associe en effet des instituts de recherche de premier ordre (tels que l'EPFL, l'Hôpital Ophtalmique Jules-Gonin, l'Institut de Recherche en Ophtalmologie - IRO, le Centre Suisse d'Electronique et de Microtechnique - CSEM) ainsi que des sociétés de haute technologie actives dans les domaines pharmaceutique et biotechnologique (Xigen, Gene signal, Inflamalps, Azad Pharma, Santen Pharma, Oculis, TRB Chemedica ou AB2Bio).

Des dispositifs médicaux de renommée internationale ont également été développés localement, tels que ceux de Sensimed, Rheon Medical, SwissLens, Second sight, Tissot Medical Research, Kejako, SAV-IOL, Ceramaret, Aptissen, SyrHA ou Fabrinal, ainsi que de nouveaux diagnostics technologies (RetinAI, DeepCube, SUNBioscience, Earlysight, Creal3D, Eyeware.tech ou Liris Tech).